» Le mot du maire » Conseil municipal » Calendrier des séances » Budget » Règlements » Procès-verbaux » Publications et rapports » Carte municipale
Imprimer
  CORPORATION DU PATRIMOINE

logo_patrimoine.jpgLA CORPORATION DU PATRIMOINE C'EST…

Un organisme à but non lucratif fondé à Saint-Anaclet en juin 2004 et qui compte plus de 60 membres.

MANDAT DE LA CORPORATION DU PATRIMOINE

  • Reconnaître, protéger, conserver et mettre en valeur le patrimoine de la municipalité de Saint-Anaclet-de-Lessard
  • Développer notre identité, préserver et valoriser notre héritage collectif
  • Aviser la Municipalité dans ses politiques et initiatives de mise en valeur du milieu
  • Animer et informer le milieu pour le sensibiliser à l’importance de notre patrimoine

image15.jpg

logo_pdf.jpg  Dépliant de la Corporation du patrimoine

logo_pdf.jpg  Dépliant Nature et patrimoine



  FORGE SAINT-LAURENT

logo_forge.jpgLa forge Saint-Laurent, de style Second Empire, toit à la Mansart à deux eaux Adresse : 76, Principale Ouest, Saint-Anaclet
Année de construction : 1885

Histoire générale du style architectural Second Empire

Le style Second Empire est élaboré en France dans la seconde moitié du XIXe siècle. Napoléon III entreprend un vaste projet d’urbanisme et s’inspire de l’oeuvre de François Mansart (1598-1666) architecte et artiste.

forge.jpgLe style particulier Second Empire est le fruit d’un mélange de Renaissance française et d’architecture classique, la référence en matière de bon goût pour la bourgeoisie de l’époque (1855 à 1900). Au Canada, où il connaît un franc succès pour l’espace qu’il libère dans les combles, on l’appelle «le toit français» ou «comble français». Aux États-Unis, on l’appelle le «French cottage» ou le «French Mansart». Très rapidement le modèle à deux eaux sort des milieux bourgeois et est adopté dans des villages plus modestes, comme c’est le cas à Saint-Anaclet.

Zéphirin Lavoie (1836-1907) construit la forge et la maison en 1885. Celui-ci cède sa propriété à son fils Adélard (1864-1916) qui l'a léguée à sa fille Adrienne (1894-1960). Adélard et Adéodat (un autre fils de Zéphirin) ont exploité la forge au début du XXe siècle.

logo_pdf.jpg  Fiche patrimoniale de la forge Saint-Laurent

enseigne_forge_stlaurent_petite.jpgRestauration de la forge

Depuis quelques années, à l'initiative de la Corporation du patrimoine, grâce au don de la famille Saint-Laurent propriétaire et à de généreuses contributions du milieu, l'on travaille à restaurer la forge pour faire revivre ce témoin d'une époque où la forge était un haut lieu de vie sociale. La forge Saint-Laurent est un des derniers spécimens de forge artisanale, la seule dans le Bas-Saint-Laurent avec un inventaire d'outils de forgeron.

En 2007, la Corporation du patrimoine acquiert par contrat notarié la forge, le terrain et les outils du forgeron. Depuis, avec une équipe de bénévoles, l’on a refait la toiture en bardeaux de cèdre et restauré les murs extérieurs et les portes et fenêtres pour redonner à la forge son cachet du milieu du XXe siècle.

«La restauration est terminée. La forge est ouverte au public comme centre d’interprétation du métier de forgeron à partir du 23 juin 2013.»

 

loe.jpgLéonidas Saint-Laurent 1908-1985

Monsieur Léonidas St-Laurent est né le 16 novembre 1908. il est le fils de Monsieur Ernest St-Laurent et de madame Émilie Ross, et époux de madame Rose de Lima Bouillon. Il fait l'apprentissage de son métier auprès de Monsieur Thomas Croff. Par la suite, on le retrouve à l'emploi de Monsieur Aquilas Corriveau pendant une période de trois ans. En 1939, il achète la boutique de forge et la maison de Madame Adrienne Lavoie pour la somme de 850 $.

logo_pdf.jpg  Dépliant du forgeron Léo Saint-Laurent



Page précédente - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - Page suivante


                         Copyright © 2009 - 2017 PQM.net - Intégration et mise à jour : Municipalité de Saint-Anaclet-de-Lessard